Pour renforcer notre soutien dans l’éducation et la santé, nous mettons en place diverses actions complémentaires ponctuelles ou de longue durée que vous pouvez visualiser ci-dessous.
Si vous êtes intéressé(e) à participer au développement de nos actions, contactez-nous! 

Le petit film présente l’une de nos actions, “Eau pour tous”: un projet conséquent réalisé entre 2019 et 2021 qui, par son succès, se poursuit en 2022 (projet n°5 dans le slide ci-après).

1. Cours d’informatique
2. Notre Action « Sécurité Internet »
3. Traitement des eaux
4. Aquaponie
5. Le projet « Eau pour tous »
6. Permaculture
7. Opération “Poules et Coqs”
8. Rénovation Maison des Sourires Phnom Penh
9. Action “Vélos”
10. Rénovation des douches
11. Rénovation des cuisines
12. Mission santé avec une psychologue
13. Voyage à la mer
14. Aide alimentaire d’urgence aux familles
15. Construction d’un habitat
16. La crise sanitaire
17. Voyage à Siem Reap 2022 pour tous les enfants
18. Rattrapage scolaire 2022 – 2023

1. Cours d’informatique

Depuis 2016, les cours d’informatique sont dispensés bénévolement par des étudiants de l’ONG Passerelles Numérique Cambodge (PNC) et s’adresse aux enfants vivant dans la Maison des Sourires de Phnom Penh. Ceux-ci couvrent différents domaines tels que l’utilisation d’un ordinateur, des logiciels Word, Excel, Powerpoint ainsi que les diverses fonctions liées à une boîte courriels et l’emploi judicieux d’internet.  

2. Notre Action « Sécurité Internet »

Durant l’année 2016, en collaboration avec PNC, le projet « Sécurité Internet » consiste à créer des comptes individuels sur nos ordinateurs, à renforcer la sécurité parentale à l’aide d’une application ciblée et de sensibiliser nos jeunes sur les responsabilités endossées par le détenteur d’un compte, ainsi que sur les risques et conséquences lors de visites de sites au contenu sensible, y compris les réseaux sociaux.

3. Traitement des eaux

Le projet traitement des eaux a eu lieu en 2014. Il consiste à traiter d’une part l’eau du forage pour la consommation humaine et d’autre part, les eaux usées rejetées par la Maison des Sourires à Battambang (MdSBat).
Celui-ci se fait sous deux angles :

  • Traitement d’eau potable :
    L’eau potable est réservée pour la boisson, la cuisson et les lavages des mains et des dents. Le volume estimé est entre 250 à 400 litres par jours.
    Technique de potabilisation : Une série de filtre de 20 à 5 microns et un poste de désinfection par un rayon ultraviolet émis par une lampe à basse consommation.

 

  • Traitement des eaux usées :
    Le traitement des eaux usées de la MdSBat est divisé en deux parties dont la première concerne les eaux ménagères qui sont faiblement chargées en matière organique et la deuxième, les eaux usées des toilettes qui sont très fortement chargées en matière organique. Ces dernières sont dirigées vers un digesteur à biogaz; la fermentation des matières organiques permet de produire du méthane et les boues (digestats) sont compostées.

 

4. Aquaponie

Ce projet a été mis en place à la Maison des Sourire de Battambang en 2015. L’aquaponie est un mélange d’Aquaculture et d’Hydroponie (culture hors sol). Il s’agit d’un système vertueux où l’élevage de poissons se combine avec la culture de végétaux. Comme dans l’esprit de la permaculture, les besoins de l’un sont fournis par l’autre et inversement. Nous nous retrouvons donc ici avec un système durable, vertueux et productif.
Il est estimé entre 10 à 20 % par an seulement de pertes d’eau, par évaporation des plantes. C’est donc le volume d’eau à rajouter.

5. Le projet « Eau pour tous »

Ce projet a vu le jour, en 2019, après avoir constaté qu’en période de sècheresse à Kep, on recense un grand manque d’eau pour toute la communauté. L’eau potable est vendue durant la période sèche. Cependant, le prix de cette eau est beaucoup trop élevé pour les familles les plus défavorisées. Afin d’avoir quand même de l’eau, ces familles stockent l’eau de pluie dans des jarres, ou autres contenants. Le problème avec cette technique est que l’eau stagne, ce qui augmente certains types de maladie hydrique et c’est ce que l’évaluation santé à relever. De plus, cette solution ne permet pas de tenir jusqu’à la fin de la saison sèche. C’est pourquoi ESK avec l’aide de la communauté locale et du Gouverneur, a décidé de faire un premier forage et la production d’eau dans une famille qui est soutenue par l’association. Par la suite, il est pour projet de créer d’autres forages dans la région notamment dans les écoles et écoles « pagode ».

6. Permaculture

Le projet de permaculture a vu le jour en 2019 avec l’aide de l’ONG Vivre de sa Terre. La permaculture et un système d’agriculture qui se basent sur le concept de synergie comme l’aquaponie. En effet, le but premier est de respecter la nature et de cultiver des fruits et légumes de manière durable. Ce Projet permet non seulement d’apporter des aliments diversifiés et frais aux habitants des MdS, mais permet aussi aux enfants d’être sensibilisés à la permaculture et à ses biens faits.

7. Opération “Poules et Coqs”

Dans la région de Kep en 2013, ESK a donné à une dizaine de familles en situation de Grande Pauvreté quatre poules et un coq dans l’optique de durabilité. En effet, le but était d’avoir des œufs, puis des poussins et par la suite un revenu stable par la vente des œufs. Après avoir informé les familles du revenu qu’elles pouvaient en retirer au lieu de les manger, nous pouvons affirmer que c’était un beau succès !

8. Rénovation Maison des Sourires Phnom Penh

Fin 2020, certains de nos jeunes vivant auprès de leur famille dans la région de Kep ainsi que d’autres résidant à la Maison des Sourires de Battambang ont rejoint la capitale pour poursuivre leurs études. Nous avons donc rénové et agrandi la Maison des Sourires de Phnom Penh destinée aux garçons !

Les travaux ont débuté en octobre pour se terminer en décembre 2020.

9. Action “Vélos”

Cette action consiste en la distribution de vélo aux enfants soutenus dans les familles afin de leur faciliter l’accès à l’école quand il est nécessaire. C’est un projet qui touche également nos Maisons des Sourires. En effet, les enfants de Kep, comme ceux dans nos Maisons doivent faire quotidiennement entre 4 à 6 km pour aller à l’école. Ces vélos permettent de faciliter la vie de ces enfants, d’être moins fatigué et de se concentrer sur d’autres activités.

10. Rénovation des douches

Afin d’améliorer les conditions d’hygiène dans la MdS des filles en 2018, ESK a entreprit la rénovation des douches. Cela a aussi permis de baisser les cas de parasitoses. Ce projet a été mené en même temps que la Rénovation de la Cuisine.

11. Rénovation des cuisines

Ce projet de rénovation de la cuisine de la MdS des filles et de peinture à eu lieu en 2018. Ces dernières ont participé au rafraichissement de la peinture des murs extérieurs et intérieurs pendant leurs vacances scolaires et ce, jusque dans les moindres détails.

12. Mission santé avec une psychologue

C’est en 2019 qu’une psychologue a rejoint la mission santé. Cette mission annuelle menée par trois médecins confirmés et une psychologue a permis entre autres de faire un bilan de la santé de chaque enfant que nous soutenons, de poursuivre des actions préventives comme les traitements dentaires et les vaccinations. Par la suite, pendant la crise sanitaire, la psychologue a pu mener des entretiens en ligne avec les enfants dans le besoin.

13. Voyage à la mer

Les enfants des familles que nous soutenons rencontrent peu d’opportunité de visiter les merveilles historiques et d’autres provinces de leur pays. Dès que possible, nous les emmenons en sortie culturelle et à la mer. Une majorité des enfants du nord du pays et de la capitale n’ont jamais vu la mer de leur vie. Non seulement une expérience très éducative, mais également récréative !

14. Aide alimentaire d’urgence aux familles

Au 2ème trimestre 2020, une mise en place de mesures indispensables pour éviter la malnutrition et l’endettement au sein des familles qui ont vu leur revenu considérablement réduit, conséquence directe de la pandémie.

15. Construction d’un habitat

En 2021, ESK a travaillé sur la construction d’un habitat adapté au lourd handicap d’un jeune adulte, Boeurk, que nous continuons à suivre. Cet habitat se situe dans la province de Battambang au nord du Cambodge, sur le terrain de notre Maison des Sourires. Ce projet a été financé par notre vente de poivre de Kampot et par des précieux donateurs ponctuels.

16. La crise sanitaire

Dès mars 2021, le Cambodge est durement frappé par la pandémie, plus particulièrement dans certaines provinces comme celles de Phnom Penh et Sihanoukville. Suite à la fermeture des écoles ainsi que de la situation anxiogène dans la capitale, plusieurs familles nous ont demandé que leur enfant retourne dans leur province. Afin de maintenir au mieux le programme scolaire, des cours en ligne sont également mis en place par les autorités. Malheureusement, la qualité du réseau internet n’est pas suffisamment bonne dans toutes les régions. Dès lors, Sambath instaure un soutien scolaire en envoyant aux différentes personnes de contact locales ESK des exercices supplémentaires à imprimer. Un programme de vaccination est lancé dans la capitale. En tant que personnel de ONG, nos caregivers et Sambath y sont intégrés rapidement.

 

17. Voyage à Siem Reap 2022 pour tous les enfants

Au programme, activités culturelles, visite de Salabai (centre de formations professionnelles dans le tourisme) et présentation par des Anciens ESK de leur réussite professionnelle.
*** Un projet prévu en 2020 qui a enfin eu lieu pour le bonheur des enfants que nous soutenons. ***
*** Des fonds encaissés en 2019 que nous avions gelés, pour tenir nos engagements envers les donatrices et donateurs ainsi que notre promesse envers les enfants! ***

18. Rattrapage scolaire 2022 – 2023

A cause de la pandémie, la majorité des enfants au Cambodge sont aujourd’hui en rupture scolaire. Ainsi, nous avons décidé de mettre en place un projet de grande envergure consistant en des cours extrascolaires dans les trois régions où nous sommes actifs. Dans un premier temps, il s’agit de remettre à niveau tous les enfants dans les branches scientifiques, le khmer et l’anglais. Ensuite, nous aimerions remettre en place des cours en informatique ciblant l’utilisation de base de différents logiciels et outils informatiques.

Budget total : US$ 19820 (env. CHF 19600.-)